Notre société > En images > Placer un séparateur de graisses au 'K in Kortrijk'
  PLACER UN SEPARATEUR DE GRAISSES AU 'K IN KORTRIJK'
Hydrojet-OAE et Hydrojet-RAE  


Placer un séparateur de graisses? Le pourquoi et le fonctionnement?
Le complexe commercial 'K in Kortrijk' nous le montre ...
En mars 2010, le tout nouveau complexe commercial 'K in Kortrijk' (K à Courtrai) a ouvert ses portes dans le centre de Courtrai. Il accueille quelque 90 commerces, parmi lesquels trois établissements horeca qui ont été logés à l'étage supérieur. Pour qu'ils répondent aux exigences européennes, leurs eaux usées doivent être débarrassées des graisses. Cela se fait grâce à deux installations de séparation de graisses. S'il ne fait aucun doute que la pose d'installations aussi volumineuses dans un complexe aussi grand n'a rien d'une sinécure, tout s'est pourtant bien passé.

Pourquoi placer un séparateur de graisses?
Les entreprises horeca où des graisses ou huiles organiques sont utilisées ou traitées, ne peuvent pas simplement déverser leurs eaux usées dans les égouts. En refroidissant, ces graisses pourraient en effet se figer dans les conduites, ce qui provoquerait inévitablement des bouchons, qui à leur tour, pourraient créer des mauvaises odeurs, des inondations et même une rupture de l'installation. Pour éviter cela, ces entreprises sont obligées de débarrasser leurs eaux usées autant que possible de la graisse et de la boue. Les normes auxquelles de telles installations doivent répondre, ont été regroupées dans plusieurs règles formant ensemble la norme européenne EN 1825 que l'installateur, installant de tels systèmes, est tenu de respecter.

Fonctionnement
Les séparateurs de graisses fonctionnent selon le principe simple de la force de pesanteur. Les eaux usées des restaurants se retrouvent dans la grande citerne du séparateur. Dans cette citerne, la graisse flotte, tandis que les autres déchets vont au fond. L'eau 'propre' se situe ainsi au milieu de cette citerne et est alors pompée vers les égouts. La plupart des séparateurs se trouvent en effet au niveau de la cave et la norme exige une installation de relevage si le niveau d'eau se situe sous le niveau de refoulement (15 cm au-dessus du niveau de la chaussée). Il est aussi obligatoire d'installer deux pompes fonctionnant en alternance. Ainsi, si l'une tombe en panne, le fonctionnement de l'installation reste assuré. Un système d'insufflation de bulles d'air externe, commandé par microcompresseur, permet de garantir un fonctionnement sans graisse de la commande de niveau. Comme le débit des pompes aval est suffisamment élevée, d'autres conduites d'eaux usées peuvent être raccordées. Elles peuvent même pomper des eaux usées chargées en matières fécales.

'K in Kortrijk'
Le complexe commercial 'K in Kortrijk', qui couvre quatre étages de commerces, a été un des trois plus grands chantiers de Belgique en 2010. Lors de la conception du complexe, il a été décidé de loger neuf entités horeca à l'étage supérieur, ce, afin de garantir une évacuation optimale des fumées et vapeurs. A l'heure actuelle, le complexe n'héberge que trois établissements horeca qui occupent quatre des entités prévues. Le bureau d'études Technum avait calculé qu'il y avait besoin de deux séparateurs distincts en se basant sur les directives établies dans la norme européenne EN 1825 combinées à plusieurs observations dans d'autres centres commerciaux. Leur capacité, exprimée en grandeur nominale, est fixée sur la base de divers critères: nombre de repas préparés par jour, nombre de lave-vaisselles, ... ACO a fourni les deux appareils: un pour l'aile sud pour trois entités (un Hydrojet-OAE de 10 l/s) et un pour l'aile nord pour six entités (un Hydrojet-RAE d'une grandeur nominale de 15 l/s). La société courtraisienne Lieven Deneckere BVBA a été chargée d'installer toutes les installations sanitaires et les séparateurs de graisses.
Dominique Devos, chef de projet: “Le plus grand séparateur était trop volumineux pour être introduit en une pièce. On a donc opté pour un modèle segmenté. Ensuite, cela a été une véritable épreuve de force de faire passer ces trois pièces par les portes, couloirs et escaliers. L'autre séparateur a causé moins de problèmes du fait de sa construction plus petite et plus élancée. Les deux séparateurs sont exécutés en PE. Ce matériau a été préféré à l'acier inoxydable essentiellement pour sa légèreté. Il n'y a pas eu véritablement de problèmes dignes de ce nom lors de l'installation, même s'il a parfois fallu se creuser la tête pour ne pas emmêler les différentes conduites d'utilité publique. Lors de la phase de test, les deux appareils ont directement fonctionné de façon adéquate”.

Vidange sans odeur
Les séparateurs doivent normalement être vidés tous les quinze jours par une entreprise de traitement des déchets. Toutefois, vu qu'ici, le quai se situe à 70 m des installations et à une différence de hauteur d'un demi-étage, des pompes de refoulement ont été prévues pour aider le camion de vidange. Pour les deux séparateurs, la vidange se fait entièrement automatiquement. Ils ne doivent pas être ouverts et il n'y a ainsi pas de mauvaises odeurs. Une tête de nettoyage hydro-mécanique rotative, alimentée par une pompe à haute pression (175 bars), nettoie l'intérieur des séparateurs qui sont de nouveau opérationnels après 30 minutes. Comme la capacité des installations n'est pas encore pleinement exploitée dans le complexe, il n'est (pour l'heure) pas nécessaire de les vider tous les quinze jours.


[ Accueil | Produits | Services | Contacts | Notre société | Plan du site | Groupe ACO ]

© ACO Passavant SA
 
Produits utilisés
Séparateur de graisses Hydrojet OAE

Séparateur de graisses Hydrojet RAE